Vigilance météorologique
Vigilance crues nationale
Stations météo en direct 24/7 | Olivet & Orléans-la-Source > Bellegarde > Montargis > Courtenay
Aller au contenu

Les océans, des alliés indispensables et précieux dans la régulation climatique

Météo 45
Publié par Aline Timbert dans Environnement · 10 Décembre 2023
On entend souvent parler du rôle majeur des grandes forêts dans la régulation climatique, et la déforestation est, à juste titre, perçue comme un fléau à l'heure du changement climatique.

Cependant, si l'on accorde, à juste titre, une grande importance aux immenses couverts végétaux répartis sur la planète (vastes forêts tropicales et autres), on peut trop facilement éluder le rôle primordial des océans sur la bien nommée planète Bleue.

En effet, les océans, vastes étendues d'eau couvrant plus de 70 % de la surface de la Terre, jouent un rôle essentiel dans la régulation du climat planétaire. Leur influence s'étend bien au-delà de leurs eaux, impactant les systèmes météorologiques mondiaux et agissant comme des régulateurs thermiques de premier ordre pour la planète.

Ce rôle complexe est le fruit de multiples interactions entre l'océan, l'atmosphère et la biodiversité marine, et repose sur des processus scientifiquement documentés.

Océan mondial et climatLes océans absorbent et stockent la chaleur
Les océans agissent comme un immense réservoir de chaleur. Ils absorbent près de 90% de la chaleur excédentaire résultant des activités humaines comme les gaz à effet de serre.

Cette capacité d'absorption de chaleur agit comme un régulateur thermique. Ce point permet d'atténuer les fluctuations de température à la surface de la Terre. Le phénomène d'inertie thermique des océans contribue à modérer les variations de température, limitant ainsi les extrêmes climatiques.

En fait, l'eau possède une capacité thermique élevée, ce qui signifie qu'elle peut stocker de grandes quantités de chaleur tout en subissant des changements minimes de température.

Ainsi, cette caractéristique permet aux océans de modérer les variations de température, absorbant la chaleur pendant les périodes de surchauffe et en la libérant lorsque l'atmosphère se refroidit.

Les courants océaniques, résultant d'une combinaison complexe de vents, de la rotation terrestre et de différences de densité et de température de l'eau, jouent un rôle crucial dans la régulation climatique mondiale. Ces courants transportent la chaleur des régions équatoriales vers les pôles, redistribuant ainsi la chaleur et influençant les climats régionaux.

Par exemple, le courant du Gulf Stream réchauffe les côtes de l'Europe occidentale, affectant grandement leur climat.

Cependant, malgré cette capacité, les océans patissent du réchauffement des eaux croissante « Le contenu thermique de l’océan atteint des valeurs record en raison des émissions de gaz à effet de serre, et l’acidification des océans ne cesse d’augmenter. Cette situation aura des conséquences pendant des centaines d’années, car l’océan a une longue mémoire », estime le Secrétaire général de l’Organisation météorologique mondiale (OMM), M. Petteri Taalas.

Le cycle de l'eau et son rôle sur les phénomènes climatiques
Le cycle hydrologique, essentiel au maintien de la vie sur Terre, est étroitement lié à la vie des océans. L'évaporation de l'eau des océans alimente les prélèvements terrestres, régulant ainsi les conditions météorologiques et climatiques à l'échelle mondiale.

Les courants océaniques jouent également un rôle crucial dans la distribution de la chaleur et des nutriments, influençant les climats régionaux et même continentaux.

Par ailleurs, les régions côtières et continentales sont fortement influencées par la pluviométrie qui dépend des températures des océans à proximité. Dès lors, des changements dans la température de surface des océans peuvent perturber les cycles de l'eau affectant ainsi les écosystèmes terrestres et aquatiques.

L'impact sur la biodiversité marine et le stockage du carbone
La santé des écosystèmes marins est étroitement liée au climat. De fait, les variations de température et d'acidité des océans influent sur la répartition des espèces marines et sur leur capacité à survivre.

De plus, les océans jouent un rôle majeur dans le cycle du carbone.

Les organismes marins comme le phytoplancton absorbent le dioxyde de carbone de l'atmosphère par le processus de photosynthèse, contribuant ainsi à sa séquestration dans les profondeurs océaniques.

Les océans agissent comme des puits de carbone. Ils absorbent naturellement le dioxyde de carbone (CO2) de l'atmosphère. Environ un quart des émissions de CO2 anthropiques sont absorbées par les océans, atténuant ainsi une partie de l'impact du réchauffement climatique.

Ce processus contribue à atténuer l'impact du CO2 sur le réchauffement climatique. Cependant, cette absorption augmente de CO2 conduit à l'acidification des océans, ce qui a des conséquences néfastes sur la vie marine, en perturbant la formation des coquilles et des squelettes des organismes marins.

De plus, l'élévation des températures des océans conduit à la fonte des calottes glaciaires et des glaciers, contribuant à l'élévation du niveau de la mer.

Tortue et coraux menacés
Les menaces actuelles et l'importance de la préservation
Malheureusement, les activités humaines telles que la pollution, la surpêche et le changement climatique menacent l'équilibre fragile des océans.

L'acidification des océans s'accentue en raison de l'absorption de dioxyde de carbone. Cela entraîne des conséquences néfastes pour la faune marine, tandis que l'élévation des températures marines perturbe les écosystèmes côtiers et l'habitat des espèces marines.

En effet, le réchauffement des océans est l'un des aspects les plus préoccupants du changement climatique actuel. L'augmentation des températures à la surface de la Terre entraîne une augmentation des températures océaniques. Cela a des conséquences importantes sur les écosystèmes marins, la météo, et intensifie la fréquence et la gravité des catastrophes naturelles :

  • Élévation du niveau de la mer : La fonte des glaciers et des calottes glaciaires due au réchauffement des océans entraîne une élévation du niveau de la mer. Cela peut provoquer des inondations côtières, menaçant les régions basses et les îles.
  • Tempêtes plus intenses : Les températures océaniques plus élevées fournissent de l'énergie pour les tempêtes et les ouragans. Ces tempêtes peuvent devenir plus fréquentes et plus intenses, entraînant des dommages considérables aux infrastructures et aux communautés côtières.
  • Bouleversement des écosystèmes marins : Le réchauffement des océans affecte la vie marine. Il perturbe les habitats, menace la biodiversité et entraîne des migrations d'espèces à la recherche de conditions plus favorables.

Comme l'a souligné l'OMM en rapportant que le contenu thermique des océans (OHC) a atteint son pic en 2022 :

« On s’attend à ce que le réchauffement se poursuive, un changement irréversible à l’échelle du siècle ou du millénaire. Tous les ensembles de données s’accordent à dire que les taux de réchauffement des océans ont connu une augmentation particulièrement forte au cours des deux dernières décennies » OMM

Jamais les océans du globe n’avaient été aussi chauds.

« Au total, 58 % des océans ont connu au moins une vague de chaleur marine en 2022 », a précisé l’OMM.

Que retenir du rôle des océans dans le changement climatique ?

En somme, les océans sont des acteurs incontournables du système climatique de la Terre. Leur rôle dans l'absorption du CO2, la régulation thermique, l'influence sur les écosystèmes et leur contribution au cycle de l'eau en font des éléments cruciaux pour comprendre et atténuer le changement climatique. Protéger ces écosystèmes marins fragiles est indispensable pour l'avenir de notre planète.

Le défi du changement climatique nécessite une action collective et des politiques mondiales visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre tout en préservant ces précieux écosystèmes océaniques.

Seulement ainsi pourrons-nous espérer limiter les effets dévastateurs du changement climatique sur notre planète et les générations futures.


Sources :
Rapport spécial du GIEC sur l'océan et la cryosphère face au changement climatique
Administration nationale océanique et atmosphérique (NOAA)
Nature Communications - "Rôle de l'océan dans le cycle saisonnier du CO2 dans l'océan Austral aux hautes latitudes"


4.9 / 5
13 critiques
12
1
0
0
0
Insérez votre note :
Retourner au contenu