Vigilance météorologique
Vigilance crues nationale
Stations météo en direct 24/7 | Olivet & Orléans-la-Source > Bellegarde > Montargis > Courtenay
Aller au contenu

Comprendre le lien entre changement climatique et phénomènes météo violents

Météo 45
Publié par Aline Timbert dans Météorologie · 4 Février 2024
C'est un fait, les phénomènes météorologiques extrêmes captivent depuis toujours l'attention des êtres humains. Et pour cause, ils ont des effets dévastateurs sur les communautés humaines qu'ils frappent de plein fouet, et chacun cherche à se protéger des foudres du ciel.

Ces manifestations d'ampleur, telles que les puissantes tempêtes, les inondations et vagues de chaleur, sont de plus en plus récurrentes et intenses, soulevant des interrogations sur leur relation avec le changement climatique.

Dans cet article, Météo 45 va aborder le lien entre les phénomènes météorologiques extrêmes et le changement climatique. En effet, de nos jours, la corrélation entre le réchauffement climatique et les phénomènes météo d'ampleur est scientifiquement indéniable.

D'ailleurs, l'une des manifestations les plus tangibles du changement climatique est l'augmentation de la fréquence et de la puissance des phénomènes météorologiques extrêmes.

Les scientifiques attribuent cela en grande partie à l'augmentation des concentrations de gaz à effet de serre dans l'atmosphère. Ces dernières résultent des activités humaines, telle que la combustion d'énergies fossiles. De fait, ces gaz contribuent au réchauffement planétaire, créant des circonstances propices à des événements météorologiques extrêmes.

Les conséquences du changement climatique : décryptage des phénomènes météo extrêmes

1. Intensification des cyclones
Les cyclones, ouragans et typhons sont parmi les phénomènes météorologiques extrêmes les plus destructeurs. Des études, telles que celles menées par le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), ont démontré un lien édifiant entre l'augmentation des températures de surface de la mer et l'intensité des ouragans.

L'océan, plus chaud, fournit l'énergie nécessaire à l'intensification des tempêtes, générant ainsi des ouragans plus puissants et donc plus ravageurs. Pour qu'un cyclone se forme, il faut que la température de l'océan s'élève à plus de 26 degrés sur une grande profondeur.

Or, depuis les années 70, leur fréquence a augmenté en Atlantique nord. Cependant, c'est encore plus leur intensité qui préoccupe !

En effet, ils devraient générer à l'avenir des vents encore plus forts et des précipitations plus diluviennes en raison de l'augmentation des températures. L'échelle de Saffir Simpson inclut actuellement une catégorie 5 pour des vents allant jusqu'à 252 km/h  ! Cependant, il a été émis la possibilité de créer une catégorie 6 pour qualifier désormais des vents supérieurs à 280 km/h !

2. Liens entre les vagues de chaleur successives et réchauffement climatique
Les vagues de chaleur extrêmes deviennent de plus en plus fréquentes à l'échelle mondiale.

Ainsi, des études de la NASA démontrent que le réchauffement climatique est un facteur significatif dans l'augmentation de l'intensité et de la durée des vagues de chaleur.

Evidemment, cela a des conséquences directes sur la santé humaine, la production des ressources alimentaires, et les écosystèmes en vigueur.

En fait, la fréquence des canicules pourrait, d'ici 2050, doubler selon les experts !

3. Événements pluviométriques intenses et changement climatique
Les événements pluviométriques extrêmes, tels que les inondations catastrophiques, sont de plus en plus fréquents.

Selon le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), le changement climatique est aussi lié à une augmentation de l'intensité des précipitations, entraînant des inondations plus graves.

Les conséquences de ces événements vont des déplacements de populations à des pertes économiques massives.

L'atmosphère ,plus chaude, sera plus chargée en vapeur d'eau ce qui aura pour conséquence davantage d'inondations pluviales.

4. Fonte précipitée des glaciers et élévation dangereuse du niveau de la mer
La fonte accélérée des glaciers et des calottes glaciaires est un autre signe du changement climatique.

Des études du National Snow and Ice Data Center (NSIDC) indiquent que cette fonte contribue à l'élévation du niveau de la mer, augmentant le risque d'inondations côtières lors de tempêtes. D'ailleurs, il est à noter que la calotte glaciaire présente une forte perte de masse depuis la fin des années 90.

L'élévation du niveau de la mer est une conséquence directe de la fonte des glaciers et de l'expansion thermique de l'eau due au réchauffement. En effet, lorsque la température des océans augmente, les molécules d'eau occupent plus de place.

Cela accentue le risque d'inondations côtières lors d'événements météorologiques intenses exposant les populations côtières à des périls accrus.

À cela s'ajoute l'apport d'eau douce lié aux fontes ! Les risques liés, entre autres, à l'élévation du niveau de la mer sont  : immersion des zones côtières, destruction des écosystèmes concernés, la salinisation des ressources en eau les rendant impropres à la consommation...

5. Incendies de forêt exacerbés et incontrôlables
Les vagues de chaleur prolongées, souvent associées au changement climatique, contribuent à l'augmentation des incendies de forêt.

La crainte des mégafeux est vivace, y compris en Europe dont la France.

Les sécheresses liées aux canicules rendent le sol plus inflammable et permettent aux feux de se propager et de s'intensifier plus rapidement.

En Australie, par exemple, les feux de brousse dévastateurs en 2019-2020 ont été attribués à des conditions météorologiques extrêmes liées au changement climatique, selon le Bureau australien de météorologie. Encore une menace qui plane avec l'augmentation des températures !

Les preuves scientifiques établissent clairement que les phénomènes météorologiques extrêmes sont inextricablement reliés au changement climatique.

Les impacts de ces phénomènes touchent non seulement l'environnement, mais également la vie quotidienne des populations du monde entier.

Face à cette réalité, des actions déterminantes pour atténuer le changement climatique sont nécessaires. Cela requiert une coopération internationale pour restreindre les émissions de gaz à effet de serre et mettre en œuvre des tactiques d'adaptation pour faire face aux retombées inévitables des phénomènes météorologiques extrêmes


5.0 / 5
9 critiques
9
0
0
0
0
Insérez votre note :
Retourner au contenu