Vigilance météorologique
Vigilance crues nationale
Stations météo en direct 24/7
> Olivet & Orléans-la-Source
> Montargis
> Courtenay
Aller au contenu

Perturbation atmosphérique et fronts météorologiques

Météorologie
Les perturbations atmosphériques
Les perturbations atmosphériques sont des phénomènes météorologiques qui naissent de l'opposition des masses d'air lorsque celles-ci passent des régions de haute pression vers les régions de basse pression. Le passage d'une perturbation induit du mauvais temps (pluie, neige, vent...).

Une perturbation atmosphérique constitue une interruption de l'équilibre local de l'atmosphère. Aux latitudes moyennes, elle forme un système dépressionnaire composé à l'avant d'un front chaud, suivi d'un secteur chaud qui se termine par un front froid.
Système depresionnaire (perturbation) et ses fronts
Les fronts météorologiques
​​Un front météorologique est une surface qui sépare deux masses qui ont des propriétés physiques différentes : température, pression et humidité.

Les masses d'air ne fusionnent pas entre elles. En effet, lorsque deux masses d’air convergent, celle qui est la plus froide (plus dense et plus lourde) se glisse sous l'autre masse d'air plus chaude (plus légère), obligeant ainsi l'air chaud à s'élever. Plus les écarts de température sont importants entre les masses d'air, plus l'activité des fronts sera active. Différents types de nuages et de précipitations sont associés aux fronts.
Le front chaud
Un front chaud se forme lorsqu'une masse d'air chaud rencontre une masse d'air plus frais. Dès lors que l'air chaud s'élève, il se refroidit et la vapeur d'eau qu'il contient se condense. La pente de la zone frontale d'un front chaud est faible. De fait, l’air chaud monte donc de façon régulière.

On assiste alors à :
  • la formation de précipitations ;
  • une augmentation de la température au passage du front chaud ;
  • une baisse continue de la pression à l'approche du front chaud.

Puisque la pente de la zone frontale d'un front chaud est douce, le front chaud couvrira une plus grande surface que le front froid. Un front chaud circule assez lentement, c'est pourquoi les précipitations persisteront plus longtemps.

Un front chaud est représenté par une ligne rouge avec des demi-cercles sur les cartes météorologiques. Les demi-cercles pointent dans le sens du déplacement du front.
Front chaud
Schéma d'un front chaud : la masse d'air chaud, en vert, se positionne au-dessus de la masse d'air froid, en orange. Cela provoque la formation de nuages, généralement des nimbostratus.
Le front froid
Le front froid naît lorsqu'une masse d'air froid rencontre une masse d'air chaud. L'air chaud s'élève alors rapidement, il se refroidit et la vapeur d'eau se condense. La pente de la zone frontale d'un front froid est abrupte. L'air chaud est donc soulevé de façon brusque et rapide. L'air d’un front froid est particulièrement instable, ce qui provoque des orages et des averses. La visibilité est alors fortement réduite lors du passage des précipitations, mais elle s'améliore très rapidement une fois le front passé.

On enregistre alors à :
  • une baisse de la température au passage d'un front froid ;
  • une augmentation rapide de la pression atmosphérique à l’approche d'un front froid ;
  • une levée brusque du vent.

La pente de la zone frontale d'un front froid étant raide, il couvrira une plus petite surface que le front chaud. Un front froid circule plus rapidement qu'un front chaud, ainsi les précipitations sont plus brèves.

Un front froid est caractérisé par une ligne bleue avec des triangles sur les cartes météorologiques. Les triangle se dirigent dans le sens du déplacement du front.
Frond froid
Schéma d'un front froid : la masse d'air froid, en bleu, repousse en altitude la masse d'air chaud, en vert. Cela engendre la formation de nuages, principalement des cumulus.
Le front stationnaire
Un front stationnaire est représenté par la limite entre deux fronts, l'un froid, l'autre chaud, qui reste quasi immobile. Un front stationnaire a les mêmes caractéristiques qu’un front chaud, mais en moins "agité". Il est généralement associé à du temps faiblement nuageux, ou nuageux, et de faibles précipitations.

Sur les cartes météorologiques, le front stationnaire est représenté par des triangles bleus pointant dans une direction et des demi-cercles rouges pointant dans la direction opposée.

Le front occlus
Le front occlus est une association de deux fronts, il se forme lorsqu'un front froid rattrape un front chaud ou quasi stationnaire. L'air chaud devient alors de plus en plus emprisonné entre les deux fronts en altitude.

Un front occlus est caractérisé par des demi-cercles alternant avec des triangles violets sur les cartes météorologiques. ils pointent dans le sens de l'avancée du front.

Retourner au contenu