Vigilance météorologique
Vigilance crues nationale
Stations météo en direct 24/7
> Olivet & Orléans-la-Source
> Montargis
> Courtenay
Aller au contenu

Brume, brouillard et smog

Météorologie
Qu'est-ce qui différencie la brume du brouillard ?
La brume est souvent précurseur de brouillard dont elle se différencie au niveau de la visibilité : si cette dernière est inférieure à 1 000 mètres, on parle alors de brouillard.
Brume
La brume
Par beau temps, on peut souvent observer à l'horizon une sorte de voile de brouillard, blanc-grisâtre, réduisant la visibilité sur de longues distances. Il s'agit tout au plus d'un obscurcissement qui se manifeste principalement près des villes et réduit le rayonnement du soleil. On parle alors de brume due aux gouttelettes d'eau en suspension dans l'air.
Formation de la brume
Cependant, la brume peut se former après une baisse de pression consécutive au refroidissement de l'air chaud et riche en vapeur d'eau. Pour la prévision météo, la brume peut être un indicateur important. En effet si l'air est peu humide dans des conditions anticycloniques, une baisse de la visibilité n'annonce pas une dégradation des conditions atmosphériques. En revanche si cette baisse est provoquée par l'arrivée d'un air très humide, l'apparition d'une brume avec formation de nuages de type stratus est annonciatrice d'une aggravation des conditions atmosphériques.
Smog
Le smog : une brume anthropique de pollution
Le manque de visibilité est souvent causé par le smog, un mélange de fumée, de sable, de poudres et d'impuretés dans les couches les plus basses l'atmosphère, des éléments souvent liés à l'activité humaine : gaz d'échappement, rejets industriels, feux de cheminée, incendies, etc.

Comment se forme le smog ?
En général, brume et smog sont liés au beau temps, car les particules s'associent à basse altitude, surtout s'il y a un peu ou pas de vent.
Le brouillard
Le brouillard est une sorte de nuage constituée par des nappes blanches plus ou moins denses qui se forment au niveau du sol, le plus souvent la nuit ou tôt le matin. En réalité, le brouillard est une forme nuageuse (stratus) qui se constitue très près du sol. La brume précéde souvent la formation de brouillard.

Du point de vue météorologique, on parle de brouillard et non plus de brume lorsque la visibilité est inférieure à 1 000 m. Lorsqu'il est très dense, la visibilité peut être réduite à quelques mètres seulement. Le brouillard est un phénomène particulièrement dangereux pour les transports, terrestres, aériens ou maritimes.
Brouillard
Le brouillard givrant, encore plus dangereux, se forme à des températures inférieures à 0 °C lorsque des gouttelettes de brouillard surfondues gèlent au contact avec le sol ou avec d'autres objets et forment un dépôt de givre.
Principaux types de brouillard
Le brouillard d'advection
Le brouillard d'advection est provoqué par le refroidissement d'une masse d'air chaud et humide en mouvement sur une surface froide. En effet, la vapeur d'eau se condense et donne la nappe de brouillard. Parfois, le brouillard est accompagné de très faibles précipitations, de la bruine ou du crachin.

Le brouillard de rayonnement
Le brouillard de rayonnement se forme dans des conditions de hautes pressions et de beau temps en hiver. Il peut persister plusieurs jours en raison de l'absence de vent ou de l'inversion thermique. Une situation qui se produit quand le sol refroidit par rayonnement le couche d'air juste au-dessus de lui, sans parvenir à refroidir les couches supérieures.

Brouillard de rayonnement et verglas, attention danger !
Le brouillard mouillant peut être la cause de verglas. Les gouttelettes de brouillard se congèlent instantanément à leur arrivée au sol. Si la température des gouttes est supérieure à 0 °C, celle de la surface du sol doit être négative. Mais si les gouttes d'eau sont à l'état de surfusion, c'est-à-dire à température négative, le verglas peut de former, et ce, même si la température du sol est positive.

Le brouillard d'évaporation
Le brouillard d'évaporation se forme sur les surfaces maritimes, plus particulièrement en automne et en hiver. Il est très souvent associé à la brise de terre établie la nuit qui apporte de l'air froid sur une surface maritime chaude et humide. Il se forme jusqu'à la limite de l'influence de la brise de terre, soit à environ 5 milles (8 km) de la côte.

Dissipation du brouillard
Le brouillard se dissipe souvent pour laisser la place au soleil. En effet, la dissipation du brouillard est étroitement liée au rayonnement solaire qui provoque le réchauffement et les turbulences indispensables. Le brouillard produit par rayonnement n'est pas durable la plupart du temps. Ainsi, avec l'insolation il se dissipe graduellement au cours de la matinée.

Cependant, lorsque le brouillard est particulièrement dense formant parfois une couche de 200 à 300 mètres d'épaisseur, le réchauffement est alors trop faible pour le dissiper. De plus, si des nuages avant-coureurs d'une perturbation arrivent au-dessus d'une couche de brouillard, il atténue alors fortement le rayonnement solaire, ce qui entretient le brouillard.
Retourner au contenu